Test du BlackBerry Torch

Lorsque nous avons débuté notre test du BlackBerry Torch (encore appelé le Bold 9800), nous étions tous emballés. Les photos du clavier coulissant du modèle Palm Pre de RIM qui ont fuitées et que nous avons vues étaient différentes, et franchement suffisamment bizarres pour former une sorte de gadget de luxe à faible performance. De plus, bien que personne au sein de l'équipe n'ait été sidéré par ce que la société nous avait montré lors des dernières vidéos démos du BlackBerry OS 6, la promesse d'une nouvelle interface utilisateur considérablement réorganisée, de même que le navigateur Webkit ont vraiment retenu notre attention.

Même si Research in Motion avait mis la barre haute sur son Smartphone que l'on croyait exempt de toute critique, il y avait au sein de l'équipe une impression selon laquelle la possibilité d'un retour à un design innovant était grandement permise pour la société canadienne. Donc, lorsque nous avons reçu notre BlackBerry Torch, nous étions bien entendu très excités. Un nouveau système d'exploitation, une nouvelle forme (complètement nouvelle pour RIM), et d'après ce que nous pouvions voir, une nouvelle perspective de la société à propos de la cible à laquelle ce produit est destiné, c'est-à-dire le consommateur moyen. Une excellente histoire dans la fabrication, n'est-ce pas ?

Toutefois, le marché est très concurrentiel, avec des appareils comme l'EVO 4G, l'iPhone 4 et la gamme des Galaxy S qui rivalisent tous entre eux pour séduire les cœurs, les esprits et les portefeuilles de l'acheteur. Le BlackBerry Torch pouvait-il réussir là où les grands modèles à succès comme le Curve et le Bold ont échoué ? Ou le nouveau téléphone était-il trop petit et arrivé trop tard dans un secteur où la technologie évolue à pas de géants ? Découvrez la réponse à cette question, et apprenez-en davantage dans le test présenté ci-dessous !

Points forts

Comme points forts du BlackBerry Torch , nous avons le coulissant qui présente une excellente forme, un navigateur incorporé qui a connu de grosses améliorations et un système d'exploitation plus abouti que celui de la version précédente.

Points faibles

Bien que l'appareil possède des caractéristiques qui émerveillent les utilisateurs, il présente tout de même des points négatifs. Au nombre de ces derniers, il y a le design du matériel qui semble démodé, les améliorations du système d'exploitation qui sont pour la plupart superficielles, et pour finir un écran à faible résolution.

Résumé

La première chose que vous remarquerez évidemment sur le Torch, c'est qu'il est très similaire à la gamme actuelle des appareils BlackBerry. Outre le fait qu'il soit coulissant, il présente pratiquement le même design industriel que ce que nous avons été habitués à voir sur les appareils de ce développeur au cours des deux dernières années. Bien sûr, il y a plusieurs déclinaisons, mais lorsqu'on le compare au Bold 9700, on peut clairement voir de quoi est inspiré le Torch.

La taille et la forme de l'appareil sont presque identiques à ceux du 9700, mais en réalité, ses dimensions (4,4 pouces avec 2,4 pouces de diamètre lorsqu'il est fermé) sont proches de celles du modèle QWERTY coulissant. L'épaisseur diffère d'une petite marge (le Torch a 0,57 pouce d'épaisseur, tandis que le Bold est épais de 0,56 pouce), bien que pour certaines raisons cela se remarque plus lorsque vous tenez les deux téléphones en main. Comparé aux appareils simplifiés comme le Captivate ou l'iPhone 4... eh bien, il possède un clavier complet, n'est-ce pas ? Le Torch conserve l'habituelle facette qui a un aspect métallique (mais est en plastique) sur les bords du téléphone avec une boucle à l'arrière tout comme sur le Bold.

Toutefois, sur ce modèle, la face est divisée en deux parties à cause des portions distinctes de l'écran et du clavier. La face avant de l'appareil a essentiellement repris l'écran tactile de 3,2 pouces du Torch (480 x 360, tout comme le Storm et le Storm2), mais vous trouverez les touches habituelles d'appel, de menu, de retour et d'arrêt de la gamme BlackBerry ainsi que le trackpad optique qui est situé juste au bas de l'écran. Sur le côté droit du téléphone, il y a une prise casque de 3,5 mm, les touches de volume et la touche programmable par l'utilisateur (par défaut à l'appareil photo), tandis que sur le côté gauche, il y a seulement la prise micro USB. Juste en haut, il y a les boutons qui permettent d'activer le mode silencieux et le verrouillage, tandis que la caméra de 5 mégapixels et le flash LED sont placés à l'endroit habituel, c'est-à-dire le long de la face arrière du BlackBerry Torch.

Bonus : 1000€ Bonus D'inscription : 131%